Les propositions des Parisiennes et des Parisiens selon Bertrand Delanoé



Tout au long de l’automne, plusieurs centaines de propositions, souvent argumentées et inspirées ont été avancées, grâce, notamment, aux dialogues en ligne sur le site internet et aux réunions thématiques organisées dans chaque arrondissement. Pour concevoir son projet, Bertrand Delanoë et son équipe ont minutieusement examiné ces suggestions pour les intégrer à la vision d’ensemble proposée à Paris.

Tout au long de l’automne, plusieurs centaines de propositions, souvent argumentées et inspirées ont été avancées, grâce, notamment, aux dialogues en ligne sur le site internet et aux réunions thématiques organisées dans chaque arrondissement. Pour concevoir son projet, Bertrand Delanoë et son équipe ont minutieusement examiné ces suggestions pour les intégrer à la vision d’ensemble proposée à Paris.

C’est très naturellement qu’en parallèle de la publication de son projet, Bertrand Delanoë a choisi de publier les résultats de la phase participative qui s’est conclue le 19 décembre 2007. Sont ainsi présentés, ci-dessous, une sélection de commentaires et propositions collectées, tandis que les comptes-rendus des 20 réunions thématiques sont publiés sur les pages des chapitres correspondants du projet.

La place des enfants à Paris

Proposer à des femmes en besoin d’insertion une formation de garde d’enfants dispensée par des professionnels via un réseau associatif assurant la gestion du contrat avec les parents, et le suivi des personnes. Créer de grands espaces verts pour jouer au ballon, avec de grandes pelouses et des équipements sportifs. Le dimanche, ne pourrait-on pas fermer certaines rues pour faire du vélo, jouer dans la rue ? Aménager des infrastructures de proximité. Les tous petits espaces verts ont cette utilité. Faire vivre les solidarités à Paris

Contribuer à la mise en réseau des praticiens, généralistes et spécialistes, et des structures paramédicales et sociales qui s’ignorent encore parfois. Créer des maisons de santé à l’exemple de Grenoble, les 4 maisons de santé fonctionnent bien. Continuer de donner des locaux pour la création de bagageries, permettant de remettre sur le chemin de la réinsertion des personnes SDF fragilisées. Mieux accompagner l’épanouissement des jeunes, conduire des actions de prévention, surtout dans l’est parisien. Se loger

Repenser le rôle joué par les gardiens d’immeuble. Les aider à créer du lien social et à rompre l’isolement (baby sitting, accompagnement des personnes âgées). Créer des logements pour les jeunes salariés. Concevoir la politique de l’habitat à l’échelle de la métropole. Mettre en place un système de caution solidaire, notamment en faveur des jeunes et des classes moyennes. Acquérir des logements sociaux dans le diffus. Aider à l’aménagement des logements pour les personnes en situation de handicap. Paris face à l’urgence environnementale

Les berges doivent être exclusivement consacrées à la promenade. Installer des stations photo-voltaïques Accorder des aides financières (type prêt à taux zéro) pour aider les copropriétés privés à mettre leurs logements aux normes HQE (isolations thermiques, façades végétalisées, chasses d’eau économes, etc..) Dans l’esprit du Protocole de Kyoto, proposer des mécanismes de compensation pour atteindre une réduction de 25% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 dans un esprit de développement solidaire. Inciter les architectes à prendre systématiquement en compte les enjeux environnementaux. Paris, capitale économique au service de l’emploi

Mettre en place un plan de développement des services à la personne. Forum de l’emploi à organiser dans le domaine de l’économie sociale et solidaire. Nécessité de développer les régies de quartiers. Mettre en place un guichet unique et une plus grande offre de locaux pour la création d’entreprises et étendre les activités de la semaest (V et VI ème arrondissements) Faire en sorte que la Ville puisse aider les jeunes entrepreneurs à avoir un espace pour se rencontrer via les pépinières. Créer un fond pour les Technologies de l’information et de la Communication Développer les régies de quartiers ; organiser un évènement régional avec les 28 régies de quartier franciliennes. Le sport au coeur de l’identité parisienne

Utiliser mieux les 2 bois de Paris en améliorant l’accessibilité de Boulogne et Vincennes Développer l’accès aux handicapés pour les équipements existants Créer un centre sportif – lieu de spectacle de 2 500 places dans le Nord de Paris (comme « Carpentier » dans le sud-est) Réaliser un lieu complètement accessible aux personnes handicapées et financer alors des locaux (pour stocker les 2 jeux de fauteuils) et véhicules (pour les déplacements) Augmenter le nombre de créneaux horaires ou prévoir des « nocturnes » certains jours car les associations doivent refuser du monde Permettre l’accès aux infrastructures sportives des établissements scolaires hors créneaux utiles à leurs élèves. Démocratiser le sport, en ouvrant davantage stades et gymnases et en accroissant l’accompagnement des amateurs. Réunion « Paris métropole ouverte sur le monde »

Rendre la ville plus et mieux cosmopolite. Faire vivre la fascination qu’exerce notre capitale vis-à-vis des étrangers. Mettre en œuvre de nouveaux projets culturels d’excellence. Les Parisiens, acteurs de nouvelles pratiques démocratiques

Définir un socle commun précisant les règles de fonctionnement essentielles pour favoriser l’efficacité et l’autonomie des Conseils de Quartier. Promouvoir la prise d’initiative via des projets de quartier co-élaborés par les conseils de quartier Favoriser la consultation des usagers des services municipaux, suivant le modèle des Conseils de parents dans les crèches. Accroître le pluralisme en donnant certaines responsabilités à l’opposition municipale. Enseignement supérieur, innovation, recherche : le pari de l’intelligence

Agir pour l’amélioration de l’accueil des étudiants et des professeurs étrangers, qui sont parfois reçus dans des conditions peu dignes du prestige de nos universités (à évaluer). Résoudre le problème de l’accueil des chercheurs étrangers (logement) Peut-être y a-t-il la place pour un centre pluridisciplinaire de recherche et d’expérimentation urbaine animé d’une façon ou d’une autre par la Ville de Paris. Faciliter l’implantation d’un quartier universitaire dans le Nord est, à la porte de la Chapelle Inciter les jeunes femmes à poursuivre des études scientifiques. Sortir de l’émiettement universitaire, Favoriser les rapprochements entre établissements L’enjeu de la mobilité : une nouvelle offre de déplacements dans Paris

Développer les équipements pour les vélos en ville et notamment des endroits pour les ranger (immeubles, transports, etc…) Prolonger le tramway jusqu’à la Porte d’Asnières. Désengorger la ligne 13. Développer les deux roues électriques et installer des bornes de recharge. Contribuer à l’amélioration de la qualité des transports en commun, pour leur permettre d’absorber le surplus prévu de voyageurs. Mieux utiliser la Seine comme voie de transport des Franciliens. Lancer un grand projet piétonnier, créer des chemin inter-quartier et inter-arrondissement, bien balisés, et dotés de commodités (bancs, fauteuils de trottoir, ombrages…) Soutenir l’essor des véhicules automobiles propres, notamment électriques. Encourager le covoiturage. Faire pression pour changer la situation des taxis à Paris. Entrer dans le temps des solidarités intergénérationnelles : le rôle des aînés

Encourager la création d’un guichet unique pour les aidants, donnant une meilleure visibilité à toutes les aides existantes et aux services rendus par les différentes associations Développer les cafés sociaux dans tous les arrondissements de Paris pour aider les vieux migrants, et les ouvrir aux jeunes Inciter les jeunes travailleurs sociaux à aller vers les emplois en lien avec les personnes âgées en les encourageant (reconnaissance symbolique) et les aidant à pouvoir mieux vivre leur ville Remplacer la traditionnelle boîte de chocolat offerte à Noël par une carte de transport ou un service Aider les aidants : créer des espaces destinés aux familles de personnes âgées dépendantes pour centraliser l’information et leur apporter des espaces de parole et de conseil. Promouvoir le bénévolat par un dispositif encourageant les échanges intergénérationnels Des actes pour la sécurité de tous

Replacer la victime au cœur de la problématique de la sécurité en créant un relais social dans les commissariats Multiplier la présence sécurisante de proximité, dans les quartiers sensibles. Développer la « sécurité passive », dès la conception des aménagement d’infrastructure. Encadrer la mise en place de caméras de surveillance. Paris Métropole : raisonner à l’échelle de l’agglomération

Créer une structure qui permette d’orienter les choix d’implantation des entreprises ; vers une chambre de commerce et d’industrie unique en Ile de France ? Impulser une coopération intercommunale dans les domaines sociaux, économiques et environnementaux. Contribuer au développement d’infrastructures (métro) et de services (vélib) en banlieue. Paris actif pour les familles

Trouver des solutions pour que les locaux existants (ex : écoles) puissent être utilisés en dehors de leur affectation principale Lutter contre les inégalités induites par les contournements de la carte scolaire. Mettre en place une carte « quotient familial » unique pour tous les services publics municipaux Urbanisme, architecture : une ambition pour le visage de Paris

Engager un programme à long terme d’aménagement des portes de Paris Investir pour rétablir l’équilibre entre les quartiers de Paris. S’engager fortement sur la rénovation du quartier Porte de la Chapelle. Les tours pour Paris doivent permettre aux architectes français de donner une nouvelle image de Paris. Recoudre la ville, en couvrant certaines voies ferrées qui « trouent » les quartiers. Paris doit s’ouvrir et de se projeter sur son agglomération. Lutter contre toutes les discriminations

Créer un échelon local de la HALDE, et une charte parisienne de la diversité Mettre en place une journée des « cultures de France », des « états généraux de la diversité », à relayer dans les écoles, les lycées Paris, de toutes les forces de sa jeunesse

Repenser le service civil volontaire au service de tous, Encourager les initiatives des jeunes qui ont envie de s’engager et leur assurer une forme de reconnaissance pour leur rôle dans la vie collective. Soutenir davantage les initiatives des jeunes. Renforcer les passerelles entre la politique culturelle de la Mairie et sa politique Jeunes. Soutenir et développer des structures d’accompagnement pour les jeunes en difficulté qui sortent du système scolaire. Augmenter des moyens de prévention (animateur, médiateur…) et développer des structures de sociabilité auprès des jeunes, notamment ceux qui sont dans la rue, dans les entrées ou halls d’immeubles pour faire tomber la stigmatisation à l’encontre des jeunes en matière d’insécurité Services publics

Mieux adapter les horaires des équipements municipaux au rythme de vie des Parisiens. “Populaire, diverse et créatrice de valeurs : la culture à Paris “

Créer à Paris une structure dédiée à la bande dessinée. Transformer l’espace public grâce à des installations artistiques. Illustrer par exemple des façades mortes grâce à des peintres. Renforcer l’action municipale d’éducation artistique, dans les centres de loisirs, les écoles, avec les conservatoires. Développer la médiation, pour favoriser la démocratie culturelle. À l’image des bibliothèques, gymnases, piscines, pourquoi n’y aurait-il pas également un lieu pour les pratiques artistiques dans chaque quartier ? Aménager de nouveaux ateliers pour les artistes, et mettre en ligne des vidéos de leurs travaux pour faire valoir l’intérêt de cette politique.

site officiel de Bertrand Delanoé