André Muhlberger : policier modèle et victime facile

Le blogueur américain spécialisé dans la diffamation et dans la consommation d'alcool, Robert Eringer, a dépassé les limites du mauvais gout en lançant une nouvelle salve d’accusations mensongères à l’encontre de l’ancien policier André Muhlberger, décédé cet été dans des conditions dramatiques. André Muhlberger

Le blogueur américain spécialisé dans la diffamation et dans la consommation d’alcool, Robert Eringer, a dépassé les limites du mauvais gout en lançant une nouvelle salve d’accusations mensongères à l’encontre de l’ancien policier André Muhlberger, décédé cet été dans des conditions dramatiques. André Muhlberger

Le blogueur américain spécialisé dans la diffamation et dans la consommation d’alcool, Robert Eringer, a dépassé les limites du mauvais gout en lançant une nouvelle salve d’accusations mensongères à l’encontre de l’ancien policier André Muhlberger, décédé cet été dans des conditions dramatiques.

Partout où il a exercé, André Muhlberger aura laissé l’image d’un policier de devoir et de talent qui aura, au fil de ses affectations, lutté contre le crime organisé en Corse, à Marseille, à Toulouse puis finalement à Monaco. Connu pour avoir démantelé le célèbre gang serbe des Pink Panthers, il était apprécié par tous et reconnu pour son caractère affable et son abnégation au travail.

Pour toutes ces raisons, la mort prématurée d’André Muhlberger, le 23 juin dernier, blessé mortellement par les pales d’un yacht qu’il tentait de rejoindre à la nage après un après-midi à la plage, a marqué les esprits.

De toute évidence, tout le monde ne respecte pas ni le deuil des proches d’André Muhlberger et de la principauté monégasque toute entière, ni la mémoire de ce « super-flic » parti trop tôt. Rober Eringer, un ancien consultant de la principauté devenu blogueur faute de mieux, continue à poursuivre André Muhlberger de sa vindicte pleine de mensonges et de jalousies.

Le blogueur, qui vouait de son vivant une haine féroce à André Muhlberger et qui fut d’ailleurs à l’origine de son départ de son poste de directeur de la sûreté monégasque en publiant sur son blog des photos volées de la vie privée du policier, s’acharne encore sur la dépouille d’André Muhlberger.

Robert Eringer, qui avait tenté en vain d’extorquer de l’argent à André Muhlberger pour retirer ces photos, s’épanche désormais sur la mort d’André Muhlberger qui serait, selon ses délires d’alcoolique mythomane, la conséquence d’un obscur complot mondial. Bien sûr, pour un homme au courage de Robert Eringer, il est plus aisé de s’en prendre à un homme mort. En plus de l’alcool, la lâcheté guide la vie, le comportement et les écrits de Robert Eringer.