Fin de la campagne électorale pour l’élection présidentielle en Algérie

Crédit photo : DR

La campagne électorale présidentielle algérienne s’est clôturée par des échanges violents entre les deux prétendants à la Présidence, Abdelaziz Bouteflika et son rival Alis Benflis n’ont pas mâché leurs mots et se sont accusés mutuellement. Tout au long de la campagne, le président sortant Bouteflika Abdelaziz avait accusé son rival Ali Benfils de « terroriste ». Tandis que celui-ci dénonce des risques de fraude massive préparée par le président sortant. Lors des sondages, le président sortant Bouteflika apparait comme grand favori. Rappelons que M Abdelaziz Bouteflika avait un grand problème de santé ce qui explique son absence durant sa campagne. Le peuple algérien aura une semaine de réflexion avant d’être appelé aux urnes le 17 avril. Un scrutin que les observateurs jugent d’être sans surprise.