Une attaque suicide au Mali a couté la vie d’un soldat français

Une nouvelle attaque suicide est survenue lundi dernier dans le nord du Mali entraînant la mort d’un soldat français.

Le sous-officier fait partie du 1er régiment étranger de Génie de Laundun-l’Ardoise. Il serait donc le neuvième victime de cet affrontement dans le nord de Mali. Il a trouvé la mort pendant la mission de contrôle des forces françaises à 100 km de Gao, la région d’Al Moustarat. « Un véhicule s’est approché à vive allure, on a ouvert le feu, ce qui a permis de stopper le véhicule à 10 mètres de là où nous étions, mais le terroriste a activé sa charge explosive », explique l’état-major des armées françaises sur Reuters. « Sept-soldats français ont été blessés, dont trois grièvement. » Parmi eux, l’adjudant-chef Dejvid Nikolic, un homme de 45 ans, qui n’a pas survécu à ses blessures lundi dernier, selon les explications du porte-parole des armées. Quatre blessés sont restés au Gao, tandis que deux ont été transférés d’urgence à Paris.