« Un Francais » : le film sur l’extrême droite fait peur

Le film « Un Français », réalisé par Patrick Asté plus connu sous le nom de Diastème fait polémique. Les exploitants de cinéma refusent de diffuser les 50 avant-premières prévues en France par crainte des réactions du public. Mars Distribution annonce également que les plus de 100 salles prévues pour la sortie du film se transforment en moins de 50.

Une situation qui n’a d’explications que dans le sujet du film qui serait craint par les exploitants. Ces derniers auraient peur des représailles et des affrontements entre antifascistes et nationalistes autour des salles. Mars Film, la société de distribution de « Un Français » évoque quant à elle la « spectaculaire campagne de haine attisée par des commentaires, agressifs et menaçants » autour de la bande-annonce du film, notamment sur les réseaux sociaux. L’histoire nous met dans la peau de Marco, un jeune skinhead qui passe son temps à frapper des immigrés avec ses copains, sur une période de 30 ans. Il retrace l’histoire récente de l’extrême droite française. On passe des affrontements punks et skinheads dans les années 80 aux récentes Manif pour Tous. Marco va sentir que cette haine l’abandonne et choisit de prendre le chemin du repentir pour devenir « quelqu’un de bien ».

Sans possibilité de construire sur un bouche-à-oreille préalable à sa sortie sur un circuit réduit, le film, qui doit sortir le 10 juin prochain, pourrait donc ne pas voir le jour, quelques mois après l’immense rassemblement des Français dans les rues du pays pour défendre la liberté d’expression.

Crédit photo : Gabby