Birmanie : la victoire d’Aung San Suu Kyi laisse entrevoir un espoir de démocratie

Aung San Suu Kyi

Même si le statut et la place de la leader du parti LND restent encore flous, la victoire d’Aung San Suu Kyi demeure néanmoins une bonne nouvelle pour le peuple de Birmanie.

70% des sièges au Parlement, tel est le résultat de la victoire écrasante du LND, le parti d’Aung San Suu Kyi qui a été salué par la communauté internationale. Une victoire qui ne souffre d’aucune contestation et qui a même été immédiatement reconnue par le président par intérim sortant. Une victoire qui permettra au LND de constituer un gouvernement d’ici peu. Une vague d’espoir vient donc de naître dans ce pays miné par des années de guerres civiles et de frictions ethniques chapeauté par une junte militaire des plus violentes.

Beaucoup à faire

Si cette victoire est à la fois historique et des plus prometteuses pour l’avenir de la Birmanie, il restera évidemment beaucoup à faire pour le LND. La Dame de Rangoun devra prouver à son peuple qu’elle se préoccupe réellement de lui et non simplement de son image et de son élection comme cela lui a été reproché par ailleurs. Et des dissensions sociales importantes seront à résoudre : les minorités musulmanes brimées attendent à présent d’être pleinement intégrées et considérées et le progrès social pour l’ensemble de la population sera un autre enjeu majeur. Ouvrir le pays sur l’extérieur, apaiser les conflits intérieurs, impulser un réel élan de démocratie et de modernité… Les chantiers à venir s’annonce d’ores et déjà complexes mais la victoire du LND reste avant tout une bonne nouvelle pour la Birmanie et pour son peuple.