L’Etat n’indemnisera pas les propriétaires exclus du Signal

Exclus par une décision préfectorale de leur logement de l’immeuble Signal en Gironde, les propriétaires ayant réclamé à bénéficier du fonds d’indemnisation « Barnier » ont été déboutés par la justice.

Construit il y a 50 ans à 200m du bord de mer, l’immeuble Signal à Soulac-sur-Mer a été victime des coups de boutoir de l’Océan au cours des dernières grandes tempêtes. Celle de 2014 a marqué un net tournant puisque l’immeuble risquait de s’effondrer. Le préfet de Gironde a alors décidé de faire vider l’immeuble, proposant une bien maigre consolation aux propriétaires de facto expropriés par l’Etat. Une « offre » d’expropriation qui ne couvrait pas la valeur des appartements de chacun, rendant de facto impossible toute possibilité de se reloger correctement.

Une démarche vaine

Le syndicat des copropriétaires de l’immeuble a ainsi entamé une procédure auprès de la Cour Administrative de Bordeaux afin de pouvoir bénéficier de fonds d’indemnisation spécifique dit « Barnier » selon lequel Les propriétaires d’un logement victime d’une catastrophe naturelle peuvent être entièrement indemnisés de la valeur actuelle de leur bien. Mais la Justice a dit « non ». Selon Jean-José Guichet, le président du syndicats des copropriétaires de l’immeuble : « C’est de l’acharnement ». «Mais on ne baissera pas les bras, on va continuer à se battre», continue-t-il, indiquant même que «ce n’est pas une question de faire du fric» . «Les gens ne veulent pas une aumône mais être indemnisés convenablement, pas plus»

  • fanfan

    Comment
    peut-ont être expulsé de force par l’état, et être non indemnisé par ce même
    état, avec des assurances payées qui ne rembourse rien !?

    Encore ce même état récupérant toujours plus d’impôts, taxes etc., pour créer toujours
    plus de dettes, sans ici aucun retour. Evidement ça ne passera pas sur les
    chaines nationales, nos politiques pas très fier, sans foi ni loi, savent bien
    y faire. Alors que les menaces s’accumulent sur le pays, preuve de plus, que
    l’essentiel de leur temps est en fait consacré… à leur propre survie.

    Evidement le
    budget de l’Etat permet cette aide d’indemnisation même si pas complète, preuve
    en est le salaire de nos ministres et autres politiques qui continueront à se gaver et à profiter de
    leurs privilèges qui ne cessent de grandir au fil du temps.

    Ces gens-là se fichent de nous et surtout, se fichent
    de la France, seuls comptent leurs avantages, leurs réélections et les petits
    arrangements entre amis. Si je vous écoute c’est normal de se faire encore
    plumer sous prétexte d’économies à faire pendant que nos politiciens dans leur
    monde ne connaissent pas cette crise.

  • fanfan

    Le Sénateur
    maire de soulac avait promis de les protéger contre l’Océan, mais condition il fallait
    refaire la façade couleur ocre pour que l’immeuble se fonde dans le paysage. Ce
    fût fait en 2008(on remarque malgré le vandalisme que la façade récente est
    neuve). Des milliers d’euros de plus payées par les propriétaires qui certain
    si endettés n’avait plus le choix que de revendre, aux nouveaux arrivant après
    2010 (dernière vente en 2012 plus de 150 000 euros il me semble). Les agences
    de ventes (au plus je vends au mieux c’est !), notaires (génial des
    transactions de plus!), les anciens propriétaires (convaincu par le maire
    menteur), ont bien fait comprendre aux nouveaux arrivants que le signal ne
    risquait rien. Feriez-vous refaire toute votre façade à près de 15000 euros, si
    vous pensez que votre immeuble est condamné ?
    Les nouveaux
    acheteur ne pouvais pas savoir, quand on a un spécialiste en immobilier de la
    région qui vous rassure, vous avez confiance. Les acheteurs ne sont pas des
    spécialistes, ce n’est pas leurs métiers. Et en aucun cas je pense que ces
    propriétaires (très modeste pour la plupart, le signal ce n’était pas un lotissement
    de luxe 3 étoiles) jouent en faisant un prêt de 150000 euros, en se disant
    peut-être que je vais les perdre, au mieux je conserve mon appart à la fin du prêt.
    Tout ça n’as aucun sens. Ils n’ont pas acheté pour espérer gagner le gros lot.