Ségolène Royal lance de nouveaux appels d’offres pour le solaire

Ségolène Royal, énergie solaire, France

Ségolène Royal veut terminer ses fonctions ministérielles sur une bonne note en développant la filière de l’énergie solaire en France. De nouveaux appels d’offres sont lancés.

 

La ministre de l’environnement Ségolène Royal compte aller au bout de son action en faveur de la transition énergétique via le développement de la filière solaire en France. C’est le sens des nouveaux appels à projets que la ministre a officialisés le 9 mars tandis qu’elle rendait public le nom des premiers lauréats ayant remporté les appels d’offres précédents portant sur des projets photovoltaïques.

500MW de puissance ont été ainsi attribués mais la ministre veut aller plus loin encore, beaucoup plus loin même. Peu importe d’ailleurs si ses fonctions se terminent dans un peu plus d’un mois, Ségolène Royal veut que la France soit en capacité de produire de 18 200 à 20 200 MW d’énergie issue du solaire à l’horizon 2023.

Deux nouveaux grands projets dans le solaire en France

Pour atteindre l’objectif qu’elle s’est fixée, Ségolène Royal a profité d’un point presse pour annoncer le lancement de deux nouveaux appels d’offres.

Si les fermes solaires au sol constituent un filon d’avenir, celui de l’autoconsommation et de l’agrivoltaïsme également. La ministre y croit dur comme fer.

Le premier appel d’offres pour la production d’électricité solaire en autoconsommation pour un volume de 450MW réunit déjà de nombreux candidats. Concernant l’agrivoltaïsme (soit le fait d’installer des infrastructures de création d’électricité solaire au sein d’exploitations agricoles), les premiers dossiers sont attendus pour septembre 2017.