Airbnb : une pétition appelle à la démission d’Aurélien Pérol

Airbnb-Perol-Demission

Dans une pétition lancée le 7 avril, l’Association pour un Hébergement et un Tourisme Professionnels (Ahtop) demande la « démission immédiate » d’Aurélien Pérol, nouveau Responsable communication d’Airbnb et anciennement conseiller Communication du ministère de l’Economie numérique. Pour l’association cette nomination relève purement et simplement du conflit d’intérêts.

Contraire à « l’éthique », à la « déontologie » et relevant des « petits arrangements et des suspicions que les Français ne tolèrent plus », le recrutement, par Airbnb, de l’ancienne « cheville ouvrière d’Axelle Lemaire dans la préparation de la loi pour une République numérique » ne passe pas aux yeux d’Ahtop.

Un conflit d’intérêt en bonne et due forme

Et pour cause, autrefois chargé de la réglementation des plateformes numériques, Aurélien Pérol est désormais de l’autre côté de la barrière. Un passage du public au privé qui ne semble pas respecter les règles les plus élémentaires en matière de déontologie. Pour Ahtop, le nouveau Responsable communication de l’entreprise californienne passe ainsi de juge à partie, au même titre, mais dans une moindre mesure, que José Manuel Barroso lorsque celui-ci a quitté la présidence du Parlement européen pour rejoindre la banque d’affaires Goldman Sachs.

Par ailleurs, le timing de ce recrutement interpelle. En effet, celui-ci intervient alors que la plateforme se trouve dans une situation délicate dans l’Hexagone : le 16 mars dernier, une information judiciaire pour « pratique commerciale trompeuse » a été ouverte contre l’entreprise californienne et le 29 mars, un projet de loi visant à « instaurer une certaine équité entre la plateforme et les acteurs historiques, notamment sur le plan fiscal », a été déposé sur le bureau du Sénat.

Alors, malmené par les autorités publiques, quoi de mieux que de compter parmi les membres de son équipe un habitué des couloirs de Bercy et des poignées de main ministérielles. Le carnet d’adresses bien rempli d’Aurélien Pérol servira sans nul doute les intérêts du géant californien qui a vu dans l’ancien conseiller d’Axelle Lemaire, l’opportunité de murmurer à l’oreille de l’Elysée…