Luiz Inácio Lula da Silva (né le 27 octobre 1945), surnommé Lula (ce qui signifie le calamar, il a intégré son surnom dans son nom de famille), est un homme politique brésilien élu président de la république en 2002 et réélu avec plus de 60% des suffrages en 2006.

En 1980, il décide de passer du syndicalisme à la politique et fonde le Partido dos Trabalhadores (Parti des travailleurs), d'inspiration trotskiste, à une époque où le général João Figueiredo préparait lentement le pays au retour de la démocratie.

Le 27 octobre 2002, Lula est élu président à l’élection présidentielle de 2002. Premier président de gauche du Brésil.

Il a choisi comme ministre de l'économie, Antonio Palocci, ancien militant trotskiste qui a su se convertir à l'économie du marché, pour renforcer la crédibilité du Brésil et attirer les investissements étrangers qui avaient baissé de 22 milliards de US$ par peur de Lula.

De confession catholique, Da Silva a exprimé son parti pris en faveur de l'avortement. Le pape Benoît XVI a déclaré à ce sujet que de tels représentants politiques s'étaient eux-mêmes excommuniés de l'Église.