Soixante-deux ans après Hiroshima, le Japon se souvient

Le Japon s’est recueilli lundi 62 ans après le premier bombardement nucléaire de l’Histoire sur Hiroshima, où le maire a stigmatisé le refus des Etats-Unis de renoncer à son arsenal d’armes atomiques.

Le 6 août 1945 à 08h15 locales, pour précipiter la reddition de l’armée impériale et hâter la fin de la Seconde Guerre mondiale, le bombardier américain B-29 surnommé “Enola Gay” larguait une bombe A sur cette ville de l’ouest de l’archipel.

Suite sur :

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-31959268@7-37,0.html___