José Bové et des militants anti-OGM avaient organisé un fauchage symbolique le 5 août

La moitié des quatre hectares d’un champ de maïs transgénique situé près de Murviel-lès-Béziers (Hérault), où José Bové et des militants anti-OGM avaient organisé un fauchage symbolique le 5 août, ont été piétinés et une enquête a été ouverte, a-t-on appris jeudi 16 août de source proche du dossier. Les deux hectares ont été piétinés entre mardi et jeudi, a indiqué cette source à l’AFP en précisant qu’une enquête contre X avait été ouverte par la gendarmerie pour “destruction de bien d’autrui en réunion”.