La kale borroka une guérilla urbaine au Pays basque

Dans la nuit de lundi à mardi, un premier incident avait éclaté, toujours à Saint-Sébastien, où une permanence du Parti nationaliste basque (modéré), au pouvoir dans la région, fut attaquée avec des bouteilles incendiaires. La même nuit, près de Bilbao, à Amorebieta, des inconnus ont incendié des conteneurs à ordures dans plusieurs rues de la ville et lancé ensuite des cocktails Molotov sur cinq distributeurs automatiques de billets.

Cette guérilla urbaine, dénommée “kale borroka”, est organisée par les jeunes indépendantistes radicaux. Beaucoup d’entre eux s’y forment avant d’intégrer l’ETA. L’actuel responsable présumé de l’appareil militaire de l’ETA, Garikoitz Aspiau, alias “Txeroki”, est lui-même un ancien de la “kale borroka”.