Ségolène Royal reconnaît “des dysfonctionnements et des erreurs” lors de sa campagne

Entre la campagne interne du PS et la vraie campagne, j’ai été sur la brèche pendant presque un an, comme à marche forcée. C’était une expérience à la fois merveilleuse, exaltante et épuisante”, a expliqué Mme Royal. “Aujourd’hui, j’ai le temps, je choisis, je contrôle”, ajoute-t-elle, émettant le souhait de conserver sa place au sein du PS en dépassant les différends politiques qui l’oppose aux autre ténors du parti. “Le temps n’est plus aux rêglements de comptes. Les comportements passés appartiennent au passé”, a-t-elle affirmé.