Amnesty accuse l’Inde de torture “brutale” au Cachemire et dans le nord-est

Amnesty International a accusé jeudi des membres des forces de sécurité indiennes d’avoir recours à des actes de torture “brutale” dans leur lutte contre des rébellions au Cachemire et dans le nord-est de l’Inde, ce que l’armée a farouchement démenti.

L’organisation de défense des droits de l’Homme, dont le siège est à Londres, a fait ces accusations à l’occasion de la Journée internationale des personnes disparues.

SUITE sur __http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-32225558@7-60,0.html_