Au Chili, des heurts après une manifestation font 50 blessés

Une cinquantaine de personnes ont été blessées et quelque 372 interpellées, mercredi 29 août, après des affrontements avec la police lors d’une manifestation à Santiago pour réclamer une revalorisation des salaires. Parmi les blessés figurent notamment un sénateur de la coalition au pouvoir, Alejandro Navarro, ainsi que des policiers et des journalistes.

La manifestation, à l’appel de la puissante Centrale unitaire des travailleurs (CUT), avait été organisée pour reprocher au gouvernement de Mme Bachelet de ne pas lutter suffisamment contre les inégalités sociales alors que le Chili connaît depuis des années une forte croissance économique. “Nous sommes heureux du soutien que le peuple nous a manifesté, parce que cela signifie que les Chiliens se dressent pour défendre leurs droits”, a déclaré Maria Rozas, vice-présidente de la CUT.