Les ex-rebelles touareg maliens condamnent les attaques contre l’armée

Les ex-rebelles touareg maliens ont condamné jeudi les attaques suivies d’enlèvements de soldats maliens les 26 et 27 août dans le nord du pays par un groupe armé identifié comme celui de Ibrahim Ag Bahanga, un ex-rebelle touareg opposé à la paix conclue en 2006 avec Bamako.

“Nous condamnons fermement les attaques de convois de l’armée de dimanche et lundi. La violence ne règle aucun problème”, a déclaré à la presse Amada Ag Bibi, porte-parole des ex-rebelles touareg réunis au sein de “Alliance démocratique du 23 mai 2006 pour le changement”.