Une centaine de maires vont boycotter les élections municipales pour défendre une maternité



Une centaines de maires de communes de la Nièvre ont décidé, lundi 18 février, qu'ils n'organiseraient pas les élections municipales pour protester contre la fermeture prochaine de la maternité de Clamecy. "C'est une décision historique qui met l'Etat devant ses responsabilités", estime le député PS Christian Paul.

Une centaines de maires de communes de la Nièvre ont décidé, lundi 18 février, qu’ils n’organiseraient pas les élections municipales pour protester contre la fermeture prochaine de la maternité de Clamecy. “C’est une décision historique qui met l’Etat devant ses responsabilités”, estime le député PS Christian Paul.

La maternité de Clamecy a procédé à 214 accouchements en 2007 mais elle concerne, selon Christian Paul, “33 000 usagers répartis dans plus de 140 communes”. Elle doit fermer le 31 mars, conformément à un rapport de l’Agence régionale de l’hospitalisation (ARH) qui évoque des raisons budgétaire et de sécurité.