Médecins Sans Frontières : assistance médicale pour les réfugiés ivoiriens

Depuis le début du mois de décembre 2010, suite à la violence et aux tensions postélectorales en Côte d’Ivoire, des dizaines de milliers d’Ivoiriens ont fui leur pays pour se réfugier à l’ouest du Liberia. Plus de 38 000 personnes, principalement des femmes et des enfants, auraient traversé la frontière et sont arrivés dans la région libérienne du comté de Nimba.

“Avec cette affluence massive de réfugiés, les structures médicales sont déjà débordées, et les besoins médicaux ont augmenté de manière significative, explique Helga Ritter, de Médecins Sans Frontières (MSF) au Liberia. Nous avons identifié quatre localités dans ce comté où autant les habitants locaux que les réfugiés ont besoin de notre aide médicale. Notre clinique mobile se rend dans chaque site une fois par semaine. “

En plus des soins primaires gratuits dispensés aux habitants et aux réfugiés, l’équipe MSF a aussi mis en place un système de référence pour les patients qui doivent être traités dans l’un des deux hôpitaux du comté de Nimba. Les équipes médicales MSF traitent surtout les infections respiratoires, les cas de diarrhée aqueuse et les cas de paludisme. On dénombre 120 consultations menées en moyenne chaque jour.

« Les Ivoiriens ont cherché refuge dans environ 70 villages frontaliers, déclare Katrin Kisswani, coordonnatrice pour le projet MSF dans le comté de Nimba. Ils sont hébergés chez des familles de la région. À certains endroits, on leur a donné une maison; dans d’autres villages, ils logent sous des bâches en plastique. Cette situation est difficile pour eux, et elle pèse également sur les familles locales qui elles-mêmes doivent déjà survivre avec des ressources limitées et vivre dans des conditions précaires. »

Dans la ville de Bahn, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) vient tout juste d’ouvrir un camp pour 15 000 personnes. Le camp accueillera certains réfugiés ivoiriens qui logent chez des familles libériennes du secteur depuis plus de deux mois. L’équipe MSF offre des examens médicaux aux personnes qui arrivent au camp, leur fournit les soins nécessaires et vaccine les enfants de moins de 15 ans contre la rougeole. De plus, MSF procure une assistance technique et fournit des médicaments gratuits au centre du ministère de la Santé à Bahn.

source article : http://www.msf.fr

Soutenez MSF !