Les Etats-Unis scélèbrent les 50 ans du “rêve” de Martin Luther King

MLK_memorial_photo_NewsHour.jpg

La célébration du cinquantième anniversaire du discours de Martin Luther King contre la ségrégation raciale, “Je fais un rêve“, a débuté samedi 24 août sur le Mall de Washington, où plusieurs dizaines de milliers de personnes, dont une grande majorité de Noirs américains, se sont réunis.

Les commémorations, qui s’achèveront mercredi 28 août, ont débuté par un grand rassemblement devant le Lincoln Memorial, lieu où 250.000 personnes s’étaient réunies pour écouter, le 28 août 1963, la fameuse allocution du pasteur Martin Luther King.

Le travail n’est pas fini, le voyage n’est pas terminé“, a assuré Martin Luther King III, fils de MLK. “Le rêve est loin d’être réalisé (…) les pleurs de la mère et du père de Trayvon Martin nous rappellent que bien trop souvent la couleur de la peau reste un permis pour le délit de faciès, pour arrêter et même pour assassiner“, a-t-il indiqué en référence à l’adolescent afro-américain tué en Floride en 2012, triste affaire encore dans toutes les têtes. L’acquittement de son agresseur, en juillet dernier, a en effet provoqué la colère de la communauté noire et de nombreuses manifestations à travers tout le pays.

De nombreux orateurs se sont ainsi succédés sur les marches du Memorial Lincoln, pour rendre hommage au pasteur assassiné en 1968. Pour rappeler également que, 50 ans plus tard, malgré des progrès évidents sur le plan des mentalités, la lutte pour l’égalité raciale n’est pas terminée et les revendications sont nombreuses (droit de vote, lutte contre la violence armée, réforme de l’immigration…).

Cet anniversaire sera animé par des services religieux, un “festival de la liberté”, une marche, des conférences, des débats, des concerts et des expositions. Le point d’orgue sera toutefois l’intervention attendue, mercredi, de Barack Obama… le premier président noir des États-Unis !