Rentrée des classes : un point sur le système scolaire français

rentree_classe_photo_CG94_photos.jpg

Ce ne sont pas moins de 12 millions d’élèves qui ont repris, mardi 2 septembre, la direction des salles de classes en France. Ce début d’année scolaire 2013-2014 est marqué, selon une enquête de la Confédération syndicale des Familles (CSF), par une baisse du coût de la scolarité de 4%.

Selon cette enquête, un élève de CM2 coûtera en moyenne à ses parents 169,68 euros, un élève de 6ème 317,78 euros et, enfin, un élève de 2nde 633,15 euros. Une tendance qui ne confirme pas en ce qui concerne les études supérieures.

Calculée en fonction de l’inflation, l’allocation de rentrée scolaire, qui concerne près de 2,9 millions de foyers tricolores, a augmenté de 1,2% (pour un montant compris entre 360,47 et 393,54 euros).

Septembre marque également la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Une série de mesures (suppression de la semaine de 4 jours, création de 8.200 postes etc.) ont été lancées pour, selon les termes du Ministre de l’éducation Vincent Peillon, “refonder l’École de la République“.

Pourtant, selon un récent sondage CSA pour RTL, 58% des Français ne sont pas convaincus par la qualité de l’éducation dispensée dans les écoles françaises. Un mécontentement qui semble légitime, selon une étude de la PISA portant sur les compétences d’élèves de 15 ans et qui indique que le système scolaire français produirait beaucoup d’échec.