Quand les consommateurs anti-OGM labélisent eux-mêmes les produits

label_it_yourself.jpg

Aux Etats-Unis, aucune loi n’oblige les industries agro-alimentaires à préciser la présence d’Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) dans leurs produits. Pourtant, 80% des cultures de maïs et de soja sont génétiquement modifiés, au grand dam des consommateurs qui réclament une labellisation des produits issus de ces cultures d’OGM. Un groupuscule de consommateurs, les “Label It Yourself” ont décidé de prendre les choses en mains.

Selon un sondage de yougov.com, 82% des Américains reprochent un manque de transparence au secteur agro-alimentaire et souhaitent que le gouvernement rende obligatoire la labellisation de produits d’origine transgénique. Malgré tout, la législation ne bouge pas.

Les Label It Yoursel (LIY, traduit par “labélise toi-même“) ont donc décidé de réagir avec leurs propres moyens. Leur action principale consiste à poser des autocollants sur les produits concernés afin d’informer les consommateurs des produits et substances qu’ils contiennent.

Si le site officiel des LIY n’est plus disponible, les citoyens américains souhaitant participer à l’initiative peuvent néanmoins se rendre sur leur page Facebook afin de télécharger les étiquettes dénonciatrices… et entamer l’opération dans leur localité.

Ces autocollants portent la mention “genetically engineered” ainsi qu’un flash-code qui permet aux consommateurs d’obtenir davantage d’informations sur le produit. Enfin, véritables trophées du groupuscule, les membres de la communauté sont invités à poster sur le Facebook les photos et les vidéos de leurs actions.

En France, la législation impose aux industriels de préciser si le produit est d’origine génétiquement modifié… uniquement si les denrées concernées dépassent le seuil de 0,9% par ingrédient. Plus étonnant encore, les produits d’origine animale (viande, oeufs, lait…) ne sont pas concernés, même si l’animal a été nourri au soja ou au maïs transgénique !