Ecosia : quand technologie rime avec écologie

ecosia_cap.jpg

C’est lors d’un de ses voyages autour du monde que Christian Kroll a eu l’idée de créer Ecosia, un moteur de recherche écologique. Une idée originale grâce à laquelle les internautes du monde entier peuvent soutenir un programme de plantation d’arbres dans la forêt amazonienne.

Véritable moteur de recherche qui fonctionne grâce à un partenariat avec Yahoo! et Bing, Ecosia présente la particularité de reverser 80% de ses revenus à l’association brésilienne The Nature Conservancy et son action Plant A Billion Trees. Grâce aux liens publicitaires qui lui permettent d’obtenir un revenu au clic (ou un pourcentage lors d’un achat sur un site partenaire), Ecosia récolte chaque jour l’équivalent de 2.000€ pour la forêt amazonienne.

Disponible dans 28 langues différentes, Ecosia s’est développé à Berlin et s’est fait une renommée mondiale en moins de 4 ans. Le site, qui s’est offert un lifting visuel en août 2013, permet de connaitre le nombre d’arbres replantés, le nombre d’arbres que les internautes ont secourus et, dans un souci de transparence, le relevé des dons effectués par la société.

Les équipes d’Ecosia cherchent également à réduire leurs émissions de CO2, notamment celles générées par les recherches utilisateurs. En effet, chaque requête nécessite l’intervention de serveurs utilisant de l’électricité. Pour compenser cela, Christian Kroll a décidé de faire appel au programme de compensation de carbone de Myclimate.

La start-up berlinoise travaille actuellement sur un nouveau projet : “dans le futur nous allons lancer une fonction shopping avec Ecosia. Ainsi les utilisateurs ne pourront pas seulement comparer les prix, mais ils pourront aussi voir à quel point les produits qu’ils veulent acheter sont durables“.