Le marché de la communication ne connait pas la crise ?

wpp-logo.jpg Pendant que certaines industries connaissent des profondes restructurations et que d’autres sont sujettes à des délocalisations massives, les agences de communications continuent de s’agrandir en prenant des participations ou en rachetant des concurrentes. Cependant, une constante s’observe avec le reste de l’économie, la croissance oblige les acteurs du secteur à se tourner vers les marchés émergents. Entre Publicis en Inde et WPP qui entre au capital de Richard Attias & Associates, le paysage de la communication s’internationalise pour résister à la crise…

Attias, un pionnier de la communication en Afrique

Depuis plusieurs années maintenant, l’homme d’affaires franco-marocain est persuadé de l’importance que va jouer l’Afrique dans les prochaines décennies. Avec le New York Forum Africa (NYFA) ou encore le Doha Goals Forum, il a acquis une véritable légitimité. Après avoir été choisi par Macky Sall pour organiser le XVème forum de la Francophonie, c’est donc WPP qui consacre le publicitaire : « Notre ambition est de créer avec Richard un champion mondial dans le domaine de la communication stratégique, des conférences internationales et des évènements autour d’actions mondiales ».

Une action à l’échelle planétaire

Les agences de communication doivent aujourd’hui gérer le paradoxe entre développement international et l’adaptation des messages aux cibles. Souvent, pour répondre à cette contrainte inhérente de leur activité, les agences s’organisent en réseau. C’est le cas de RAA, mais aussi de Publicis qui n’arrête pas se développer à l’étranger. Dernière opération en date, « le rachat de 51% de Law & Kenneth, “la plus grande agence indienne indépendante de publicité et numérique” ».