Les agents des Finances Publiques en grève

financepublic.jpg

Les agents des Finances publiques ont décidé d’exprimer leur mécontentement face à la dégradation du service public en tenant une grève devant l’Hôtel des impôts de la Cité administrative, à Périgueux.

En effet, depuis jeudi matin, quinze agents des Finances publiques tiennent un piquet devant cette institution pour exprimer leur réprobation ainsi que leur inquiétude face aux réformes et restructurations de leurs services, signes selon eux de la dégradation des services publics. D’ici quatre ans, les permanences disparaitront et les journées d’ouverture et d’accueil du public seront réduites de moitié.

Ces grévistes ont aussi profité de cette journée de grève pour effectuer un sondage concernant la qualité du service public auprès des usagers et aussi pour sensibiliser les usagers sur ce que devrait être un service public. Par cette manifestation, ces syndicalistes veulent à tout prix nous prévenir du risque de déshumanisation de la relation agent public et usager, dans un futur proche.

De plus, précise le journaliste Denis Lapalus, “leur image de soi se dégrade. Ils ne sont plus que 75,8 % aujourd’hui à être fiers de leur statut contre 84,6 % fin 2012”. Le cabinet Ellipsa, auteur de l’étude citée pour le compte de la caisse nationale de prévoyance de la fonction publique (Préfon), a interrogé 952 agents en activité et tire la sonnette d’alarme puisqu’ils ne sont plus que 50,4% à avoir l’impression de pouvoir remplir leur mission de service public.

photo: ipreunion.com