L’ultimatum de Kiev a expiré

Crédit photo : REUTERS/Stringer

L’Ultimatum lancé par Kiev à l’encontre des séparatistes a expiré. Le risque d’affrontement est maintenant plus que probable. Après la réunion au Conseil de sécurité de l’ONU demandé par Moscou, aucune résolution n’a été prise. La Russie était fortement accusée par le membre du Conseil de sécurité de préparer une intervention dans l’est de l’Ukraine, tandis que la Russie accuse Kiev de russophobe.

Tout le monde est sur le qui-vive, la tension monte après le déclenchement d’une « opération antiterroriste à grande échelle » dans l’est de l’Ukraine. Des affrontements et des vagues de contestations ont été perçus dans plusieurs villes de l’Ukraine, les pro-russes semblent ne vouloir rien entendre de l’ultimatum du Président par intérim.

Lors de la dernière réunion de l’ONU , l’ambassadeur du Royaume-Uni avait annoncé que “Les images satellitaires montrent qu’il y a entre 35 000 et 40 000 soldats russes aux abords de la frontière avec l’Ukraine équipés d’avions de combat, de chars, d’artillerie et d’unités de soutien logistique” et ne cache pas ses doutes sur la présence de ces militaires russes sur la frontière de l’Ukraine.