Thaïlande : trop d’emprunts pour les familles

En Thaïlande l’économie de marché bat son plein. Consommer, consommer toujours et encore ! Pour faire face aux dépenses, une solution facile : l’emprunt. Et quand les familles ne peuvent plus faire face à ses emprunts, elles en contractent de nouveaux…

Beaucoup de travailleurs actuellement sont appelés “des salariés à zéro baht” car l’ensemble de leur salaire est consacré au remboursement des intérêts de leurs dettes. Cette situation alarmante inquiète les militaires au pouvoir qui ont promis d’assainir l’économie du pays.

Ce phénomène s’explique à la base par des taux d’intérêt très très bas et des mesures  incitatives pour l’achat d’un premier véhicule qui sont les facteurs de cette poussée du crédit. Entre 2009 et 2014, le ratio entre la dette des foyers et le PIB est passé de 60 à 85 %. La hausse de la dette des ménages risque de ralentir les progrès dans un pays où les perspectives économiques s’assombrissent. Le taux de croissance reste en-deçà des pays voisins.

L’endettement a aussi des conséquences sociales et entraine de plus en plus des problèmes familiaux et des divorces. En attendant, les salariés cherchent des heures supplémentaires et des activités complémentaires ou l’option des prêts sur gages. Les monts-de-piété souvent directement gérés par l’État, sont des entreprises particulièrement florissantes.

Crédit photo : André