Pour la SNCF : la Creuse disparaît

Un document confidentiel a été mis à jour dans le journal L’Humanité. Il s’agit des préconisations formulées par la SNCF auprès de la commission Duron.

Le député Philippe Duron doit remettre un rapport fin mai sur les trains d’équilibre du territoire (TET), ce sont des lignes intercités dont l’exploitation est soutenue par l’État. Ce document évoque un scénario terrible pour le grand Massif Central. La suppression  de plusieurs lignes et un tronçonnage de la ligne Polt (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) qui deviendrait en fait un Paris-Brives.

Toutes ces réductions amènent à un résultat simple, le département de la Creuse ne devrait plus être desservi par les grandes lignes, car même la ligne transversale Bordeaux-Limoges-Lyon ne s’arrête plus à Guéret. Cette ligne fermée depuis 2012 pour travaux devait rouvrir en janvier 2016.

Bien sûr, tout le monde se montre rassurant “rien n’est perdu” assure Michel Vergnier, le député de la Creuse qui a été reçu en compagnie de Dominique Orliac, député du Lot par Philippe Duron. Il n’y aura pas de morcèlement de la ligne Polt et l’investissement de 1 milliard d’euros n’est pas remis en cause. Le ministre des transports quant à lui, a convenu qu’il était inconcevable d’effacer un département de la carte ferroviaire nationale.

Reste que le rapport existe et que de son côté, la SNCF pointe des déficits d’exploitation importants. Gageons que l’idée fait son chemin et qu’encore une fois la rentabilité l’emportera sur le service collectif, l’écologie et la cohésion nationale.

Crédit photo : Aleix Cortés