Christian Estrosi : excès….de déclarations

Lundi, une annonce est faite précisant la relaxe des deux policiers dans la mort de Zyed et Bouna en 2005. De nombreux commentaires fusent chez les politiques et Christian Estrosi  se réjouit, mais sa réaction a créé la polémique.

Dans la matinale de i-télé, il déclare d’une part que sa compassion va d’abord aux policiers “qui ont perdu 10 ans de vie professionnelle” et d’autre part que “les familles n’ont qu’à éduquer leurs enfants et faire en sorte qu’ils ne soient pas des délinquants”. La mort de ces deux adolescents, aurait dû tout de même lui imposer au minimum une vision plus sereine et globale. Un constat brutal et ce rappel à la responsabilité des parents d’un côté, mais de l’autre, l’aveu d’une émotion normale puisque, dans tous les cas, il s’agissait de tragédies.  Lorsque le journaliste lui fait remarquer que les deux enfants, qui ont simplement fui en voyant la police pour éviter un contrôle, n’avaient à priori rien à se reprocher, le maire de Nice les accuse de…..Excès de vitesse. Zyed et Bouna avaient 15 et 17 ans et étaient à pied. Christian Estrosi semble avoir confondu cette affaire avec celle de Villiers-Le-Bel, survenue en 2007. Bon exemple d’amalgame !

Tout ceci  se déroule avec pour toile de fond les élections en région PACA où Christian Estrosi ne voudrait pas se faire doubler sur sa droite par Marion Maréchal Le Pen. De ce côté- là, nous lui faisons confiance….

Crédit photo : NJ V