Conditions de travail chez SFR : les syndicats envoient un message d’alerte

La firme dirigée par le tout-puissant homme d’affaires Patrick Drahi fait vivre un véritable cauchemar à ses employés au risque de provoquer une crise aussi grave que chez France Télécom. Un message adressé par les syndicats CFE-CGC.

Depuis que Patrick Drahi a pris les commandes de SFR et a réduit drastiquement les coûts, les salariés sont au bord de la crise sociale, comme ce fut le cas chez France Telecom entre 2008 et 2010, tristes années durant lesquelles une vague de suicides a eu lieu. Les syndicats CFE-CGC ont ainsi adressé une lettre ouverte au gouvernement pour qu’il vienne en aide aux travailleurs du groupe “avant qu’il ne soit trop tard”. Les syndicats indiquent à juste titre que la situation est des plus alarmantes : “l’explosion des arrêts maladie, le découragement des équipes, les collègues au bord du burn-out” le tout sur fond d’un nombre massif de départs volontaires.


Le parallèle avec France Télécom

Cette crise sociale qui est en train de prendre forme ressemble à celle qu’a connu France Télécom. Pour preuve, le versement récent d’1,6 milliard d’euros de dividendes. Une situation que les syndicats dénoncent car d’un côté elle n’est pas cohérente avec la réduction des coûts mise en place par Drahi et de l’autre elle rappelle l’épisode France Télécom. Dans la lettre adressée au gouvernement les syndicats indiquent en effet que “le niveau des dividendes a commencé à dépasser le niveau des bénéfices nets engrangés par l’entreprise en 2009… année de déclenchement de la crise sociale”. Le gouvernement est à présent informé et alerté, reste à savoir qu’elle sera sa réaction, reste à savoir s’il prendra ses responsabilités pour endiguer le malaise qui s’apparente à un début de grave crise du côté des salariés.