Deux millions de foyers modestes vont recevoir la prime de Noël

Comme chaque année depuis 2013 les ménages en situation de difficultés financières voire en précarité vont recevoir une prime pour les accompagner dans les fêtes de fin d’année.

Même si les montants de ces primes ne sont pas faramineux – 152.45€ pour une personne vivant seule, 228.67 € pour un couple sans enfant ou une personne isolée, 335.39€ pour un couple avec deux enfants et 457.35€ pour un couple avec quatre enfants – elles apporteront une bouffée d’air bien appréciable pour deux millions de foyers en France. Deux millions de foyers qui doivent se serrer la ceinture toute l’année et avoir recours aux aides sociales pour arriver à joindre les deux bouts.

Des bénéficiaires en situation précaire

La prime de Noël a été initiée en 2013 et a pour vocation de traduire “l’engagement du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté et pour le pouvoir d’achat des foyers modestes” selon les propos de Marisol Touraine et de la secrétaire d’Etat Ségolène Neuville (Lutte contre l’exclusion). Des bénéficiaires qui sont soit des allocataires du Revenu de solidarité active (RSA anciennement RMI) soit de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS).