Les multinationales sommées de rembourser des millions d’avantages fiscaux à la Belgique

Alors que la Commission Européenne demande à de grands groupes internationaux domiciliés en Belgique le remboursement de plusieurs centaines de millions d’euros d’avantages fiscaux, le Ministre belge des Finances n’en veut pas. La pression et la puissance de l’argent ont encore frappé.

700 millions d’euros, c’est l’enveloppe plus qu’épaisse que la Commission Européenne a demandé de remettre à l’état belge qui accueille sur ses terres des multinationales en quête de la fameuse ‘optimisation fiscale’. Un terme bien doucereux qui cache simplement la définition de l’activité favorite des grands groupes : l’évasion fiscale. Ainsi le cigarettier British American Tobacco ou encore le numéro 1 de la bière AB inBev ainsi que 35 autres multinationales sont douillettement installées en Belgique non pas pour la culture mais pour échapper à toute taxation de leur activité. La Commission Européenne ne l’entend pas de cette oreille pour une fois et leur réclame donc de remettre à l’état belge les 700 millions d’euros qui lui revient.

Le Ministre des finances dit “non merci”

Pour la Commission, tout est pourtant simple et clair : “Au moins 35 multinationales, principalement basées dans l’UE, ont bénéficié de ce régime et doivent maintenant rembourser les impôts impayés à la Belgique”,

Mais Johann Van Overtveldf, Ministre des finances en charge entre autre d’éponger la dette publique et de fluidifier les comptes de l’état, ne veut pas de cet argent. Et il entend même faire appel de la décision de la Commission ! Le peuple belge appréciera le courage de cet ultralibéral et nationaliste qui préfère se ranger derrière ses “amis” les financiers plutôt que de s’intéresser à la cause publique.  “Si l’Europe devait exiger la récupération des 700 millions d’euros, les conséquences pour les entreprises concernées seraient très importantes et la récupération en tant que telle s’avérerait particulièrement complexe”. Facile et décevant, une fois de plus.