Valls sort de nouvelles mesures pour calmer la jeunesse

Alors que de nombreuses manifestations se sont tenues et se tiennent encore dans le pays contre la réforme du Code du Travail, Manuel Valls vient d’annoncer un nouveau paquet de mesures envers la jeunesse

Parmi les nombreux acteurs des manifestations contre la loi El Kohmri visant à réformer le Code du Travail, les organisations représentant la jeunesse sont légions. Parmi lesquelles entre autre l’Unef. Si Manuel Valls est soucieux de soigner sa gauche et de ménager sa droite, il ne veut certainement pas non plus froisser la jeunesse. Car comment appeler les jeunes à se rendre dans les urnes sans faire le moindre geste envers eux ? Après avoir quelque peu raboté les contours de la loi El Khomri pour satisfaire une partie des revendications des organisations syndicales, le Premier Ministre – dont le côte de popularité est toujours aussi mauvaise – vient d’annoncer un geste de 450 millions d’euros par an en faveur des jeunes. Bourses étudiantes, CDD vs CDI,  augmentation des quotas d’étudiants dans certaines branches…le plan de Valls se veut charmeur.

Soutenir la jeunesse

Parmi les principales mesures annoncées, figurent la prolongation des bourses d’études et la taxation plus salée des CDD. Les étudiants titulaires de bourses pourront dès la rentrée 2016 voir leur durée prolongée de 4 mois. Un coup de pouce qui peut pour certains se chiffrer à 550€/mois et qui leur permettra de faire le lien entre la fin de leurs études et leur entrée dans la vie active. Cette mesure concernerait 126 000 étudiants.

Autre point majeur : la taxation plus élevée du CDD. Celle-ci a été pensée afin de favoriser les embauches de jeunes en CDI, qui seraient de facto moins chères pour l’employeur. Manuel Valls n’a cependant pas annoncé de combien serait majoré le CDD en termes de cotisations patronales et d’assurance chômage, car il préfère laisser les syndicats négocier entre eux.

Dans la même veine, afin de faciliter l’intégration des jeunes sur le marché du travail, 2 000 places en filière STS (débouchant sur l’obtention d’un BTS) seront créées chaque année pendant 5 an. Une mesure destinée en priorité aux bacheliers de section “pro” qui souhaiteraient poursuivre leurs études. L’idée ici serait de ré-équilibrer la donne car ce sont encore essentiellement des bacheliers de bacs technologiques ou de bacs généraux qui empruntent cette voie.

L’UNEF s’est d’ores et déjà montré satisfaite des annonces du Premier Ministre. Reste à voir si les syndicats et les organisations patronales parviendront à se mettre d’accord sur les modalités de l’augmentation de la taxation des CDD, point sensible.