La rémunération des enseignants va augmenter

Manuel Valls vient d’annoncer un geste en faveur des enseignants en promettant d’aligner la prime du premier degré sur celle du second degré.

C’est au cours de deux journées spéciales dédiées à la “refondation de l’Ecole de la République” que Manuel Valls accompagné notamment de Najat Valaud-Belkacem la Ministre de l’Education s’est lancé dans une opération séduction envers les enseignants. Réunis au Palais Brongniart, l’audience était toute ouïe aux annonces du Premier Ministre. Dans un premier temps de son intervention, le Premier Ministre a tenu a rappelé les grandes réformes mises en place au cours du quinquennat. Il rappelle ainsi que la formation initiale supprimée sous Sarkozy avait été rétablie sous Hollande et que “60 000 postes seront créés […] alors que les effectifs avaient subi des coupes drastriques : 80 000 suppressions de postes en cinq ans”. Il enfonce même le clou en avançant que “le budget de l’enseignement scolaire a augmenté de 4,8 milliards depuis 2012”.

Augmentation de la rémunération

“Augmenter la rémunération des enseignants, c’est la moindre des choses” indique ainsi le Premier Ministre, applaudi pour l’occasion. Et pour ce faire, dès la rentrée prochaine, la prime de 400€ par an allouée aux enseignant du premier degré sera alignée sur celle des enseignants du second degré, soit 1 200€. Le triplement de la prime a de quoi satisfaire l’assistance qui ne cache pas son contentement.

L’opération séduction voire même reconquête des enseignants de l’école publique semble ainsi avoir partiellement atteint ses objectifs. A moins d’un an du premier tour des présidentielles de 2017, Valls se devait de soigner une partie de la base électorale de la gauche.