Taubira pour jouer les trouble-fêtes

L’ancienne ministre de la Justice pourrait bien jouer les trouble-fêtes pour la campagne des présidentielles de 2017.

Partie du gouvernement il y a six mois, Christiane Taubira ne fait plus parler d’elle dans les grands médias mais reste toujours aussi présente et active sur les réseaux sociaux. Ceux qui la pensent en retraite pourraient bien être déçus car à en croire sa garde rapprochée, Taubira n’a pas dit son dernier mot. Elle entend même continuer à défendre sa ligne politique voire même plus. Taubira partie dans sa Guyane natale ? A peine une semaine en six mois répond-on du côté de ses proches. Non, pas de vacances donc, pas de retraite au soleil pour le moment, loin de là même. Taubira sillonne discrètement la France à la rencontre des lycéens et des collégiens suite à la parution de son dernier livre “Murmures à la jeunesse”, continue de rencontrer les politiques, suit les activités du Parlement.

“En retrait, pas en retraite”

D’après le député frondeur Christian Paul, Christiane Taubira est “en retrait, pas en retraite”. Un de ses proches conseillers va même plus loin et explique que l’ancienne ministre “espère créer une dynamique autour de quelques idées fortes”. Et c’est bien sur ce point que l’exécutif est quelque peu tendu. Car Taubira accompagnerait même cette “dynamique” par la création non pas d’un parti politique d’un mouvement ou d’une association. Elle pourrait ainsi mobiliser ou plutôt re-mobiliser ce qui fut sa base d’électeurs durant la présidentielle de 2002. Une nouvelle qui agace l’Elysée qui préfère pour l’instant croire qu’elle “n’ira pas contre Hollande” comme le confiait un ministre sous couvert d’anonymat. Pour autant, des rumeurs persistantes indiquent que Christiane Taubira pourrait faire un vrai retour sur les devants de la scène politique française dès la rentrée 2016. Mais sous quelle forme ?