10 ans d’austérité encore pour la France  

 

Selon France Stratégie, la France va encore devoir se serrer la ceinture pour au moins une dizaine d’années.

Avec un gouvernement qui s’est engagé envers l’Europe à ramener le déficit public à 2,7% du PIB à l’horizon 2017 après 3,6% en 2015 et 3,3% en 2016, des efforts importants restent à faire. Car la dette représente encore 96% du PIB de la France, alors que le Pacte de Stabilité et de croissance européen impose aux pays membres de la zone euro un ratio dette publique/PIB égal à 60%.

Aussi, pour Arthur Sode, l’auteur de l’étude de France Stratégie – un organe de réflexion du gouvernement – beaucoup de travail reste encore à faire pour se calquer sur les intentions prononcées par la France : “Si elle entend réduire significativement l’endettement public, la France devra, dans les dix ans à venir, conduire un ajustement supplémentaire, compris entre deux et quatre points de PIB”.

Réduire les dépenses publiques

Pour France Stratégie, la route à suivre est claire : elle doit tendre vers une plus grande réduction des dépenses publiques. Il faudra diminuer le déficit public d’un montant compris dans une fourchette allant de 44 à 88 milliards d’euros en dix ans pour qu’il soit de l’ordre de 1,5% du PIB d’ici là.

Etant donné la faible marge de manœuvre dont dispose le pays pour augmenter les impôts des ménages et des entreprises, réduire les dépenses publiques apparaît donc comme le seul levier véritablement efficace. Aides au logement, retraite, subventions aux collectivités territoriales… autant de lignes de budget – et d’autres encore à venir – sur lesquels le gouvernement actuel et le prochain de 20174 devra s’attaquer.

Reste que la mesure de France Stratégie se base sur un maintien du niveau de l’impôt tandis que certains candidats déclarés à la présidentielle de 2017 plaident pour leur part à une réduction du niveau d’imposition.