Les jeunes de Grèce s’en vont

Faute de pouvoir trouver un emploi ou des débouchés économiques en Grèce, la jeunesse du pays quitte le navire.

Toujours plus de rigueur budgétaire, toujours plus de coupes dans les dépenses de l’Etat, un plan de réformes encore plus contraignant qui se dessine…la Grèce s’enfonce un peu plus encore dans le marasme économique et social. Le dernier plan d’aide de 80 milliards d’euros accordé au pays par l’Europe après celui du FMI n’a fait qu’accentuer les difficultés des populations à garder tant bien que mal la tête hors de l’eau. Alors qu’Alexis Tsipiras, si virulent au départ, a finalement plié devant les requêtes du FMI et de la BCE, les jeunes du pays mettent les voiles. Belgique, France, Italie, Espagne…les jeunes Grecs vont voir ailleurs .

Même si aucun chiffre officiel n’a pour le moment été communiqué, l’exode est bel et bien amorcé. Un exode qui n’aura que des conséquences néfastes puisque 80% des jeunes partis voir ailleurs sont diplômés : informatique, commerce, médecine…des “cerveaux” qui auraient pourtant été bien utiles au pays pour avoir une chance de redresser la barre. Rien qu’en Allemagne, les jeunes Grecs diplômés en médecine sont déjà 25 000 a être installés.

Reste à savoir à présent qu’elle sera le futur de cette jeunesse, reviendra-t-elle ou pas ? L’avenir du pays en dépend.