Accord TAFTA : la France demande l’arrêt des négociations

En cours de négociation depuis plusieurs mois, le traité de libre-échange entre l’UE et les USA suscite de nombreuses réticences justifiées. Le Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur vient de demander l’arrêt des discussions.

Avec des termes d’un accord très voire bien trop largement en faveur des multinationales américaines, le TAFTA (le doux nom donné au traité libéral d’échanges commerciaux) a vraiment de quoi faire craindre le pire en France et en Europe. Abaissement des barrières règlementaires, diminution des aides publiques en faveur des agriculteurs, généralisation des semences agricoles made in Monsanto entre autre figurent dans la mouture du texte en discussion depuis plusieurs années.

Le Secrétaire d’Etat au Commerce dit “non merci”

Face au risque d’un dérégulation bien trop risquée pour les consommateurs et citoyens français, le Secrétaire d’Etat au Commerce Extérieur, Mathias Fekl vient de demander l’arrêt pur et simple des négociations. Car c’est bien sur la question d’un traité trop largement en faveur du côté US que l’homme politique s’appuie pour signifier la volonté de la France de se retirer des discussions. “Les Américains ne donnent rien ou alors des miettes…ce n’est pas comme ça qu’entre alliés on doit négocier”. L’homme ajoutant même au micro de RMC : “les relations ne sont pas la hauteur entre l’Europe et les USA. Il faut reprendre plus tard sur de bonnes bases”.

Reste qu’il y a évidemment fort à parier que les gesticulations de forme de Mathias Fekl n’auront qu’un effet limité pour ne pas dire nul car dans ce genre de business la France se taira rapidement si Bruxelles tape du poing sur la table. Car de son côté l’UE entend bien plier l’affaire à l’horizon 2017. Dont acte.