La ville de Paris se lance dans le “sans voiture”

Après l’avoir annoncé en mai, la mairie de Paris vient de mettre en place les premières mesures d’un hyper-centre sans voiture.

Une ville bien trop polluée, bien trop bloquée par les embouteillages sans fin. Voilà à quoi ressemble Paris aux heures de pointe. Anne Hidalgo, la maire de la ville a décidé de faire de la lutte contre la pollution atmosphérique un enjeu de sa mandature, d’autant que le nombre de décès causés les diesels notamment ne cessent d’augmenter.

Du coup, la récente annonce de la suppression de la circulation sur plus de 3 km de berges en bord de Seine a de quoi satisfaire quelque peu les sympathisants écologiques. Quitte à faire grincer des dents les lobbys automobiles. Mais Anne Hidalgo n’en démord pas : le diesel n’aura bientôt plus le droit de cité. Exit donc la circulation sur les berges de la rive droite et place à un nouvel ensemble piétons, promenade et détente.

Suite à Paris-Plages, ces voies ne sont plus remises à la circulation et des travaux vont commencer sous peu avec une mise en service de ce nouvel ensemble prévu pour 2017. Voyant même un peu plus loin encore, la mairie vient de lancer un “défi citoyen” : les Parisiens sont invités à délaisser leur voiture pour une semaine entière.

La démarche d’un Paris sans ou en tout cas avec moins de voitures est bel et bien engagée. L’un des leviers sera certainement de faire ce qui a été fait dans d’autres villes telles que Bordeaux où l’hyper-centre est devenu quasiment à 100% piéton. Les automobilistes ont été de facto “dégoûter” de circuler en voiture, optant à la place pour le tram, le bus ou le vélo.