20% d’augmentation moyenne pour les salaires des grands patrons en France

Tandis que le taux de chômage continue de frôler la barre des 10% et que le pouvoir d’achat des classes moyennes ne cesse de diminuer, les grands patrons français ont bénéficié d’une hausse moyenne de leur salaire de 20%.

20% d’augmentation en une année pour atteindre une moyenne de 3,5 millions d’euros par an, le salaire des grands patrons de France ne connaît pas la crise, loin de là. C’est le résultat de l’étude menée par Proxinvest en 2015. Et en ne s’intéressant qu’aux seuls patrons du CAC 40, l’augmentation a été là encore à la hauteur des attentes des big boss français avec +18% en moyenne toujours au cours de 2015 pour un salaire moyen annuel qui atteint la barre de 5 millions d’euros. Fait notable dans l’étude, le niveau de rémunération de ces mêmes dirigeants dépasse “la rémunération maximale socialement acceptable définie à 240 SMIC” selon le même cabinet.

Performances en baisse mais rémunérations en hausse

L’étude va même plus loin encore en soulignant que pour la première fois depuis 2005 les rémunérations ont augmenté alors que les résultats de ces entreprises sont en baisse. Le chiffre d’affaires cumulé de l’indice CAC 40 a ainsi diminué de 3%, le résultat opérationnel a également baissé de 7%, les bénéfices nets également mais de l’ordre de -11%. Et les cinq premiers patrons de ce classement bénéficient d’une rémunération supérieure à 10 millions d’euros par an. A la toute première place du podium on retrouve ainsi le DG de Sanofi, Olivier Brandicourt qui touche la modique somme de 16,8 millions d’euros par an dont plus de 7 millions en guise de “prime de bienvenue”. Autre entreprise française connue du grand public, Renault dont le PDG Carlos Ghosn perçoit quelques 15,6 millions d’euros par an.