Tabac: les Français en faveur d’une interdiction pure et simple

Dans la lutte contre le tabagisme, les Français se sont majoritairement prononcés en faveur d’une interdiction pure et simple de la cigarette en France.

En plein “Moi(s) sans tabac” au cours de ce mois de Novembre, l’institut de sondage CSA a mené une enquête d’opinion auprès d’un panel représentatif de Français, fumeurs et non fumeurs au sujet des mesures qu’ils jugeraient les plus efficaces pour faire chuter la consommation de tabac. Et parmi les six mesures proposées dans l’enquête, plus d’un quart des Français, 27% en l’occurrence, se prononce en faveur d’une interdiction en bonne et due forme de la cigarette. Près de 30% de Français qui souhaitent ainsi bannir la cigarette, que sa vente devienne illicite. Interdire totalement le tabac serait ainsi la mesure la plus performante pour 29% des non fumeurs et 23% des fumeurs.

Suivent deux autres mesures mais financières cette fois : l’augmentation régulière du prix du paquet de cigarettes et le remboursement total des aides au sevrages pour 24% des sondés. Dans le détail, les fumeurs privilégient la hausse des prix à 15% et le remboursement des dispositifs de sevrage à 39%. Les non fumeurs quant à eux plaident à 27% pour une hausse des prix et à 18% pour le remboursement des aides au sevrage. Autre fait marquant de l’étude : développer plus d’effortS en prévention arrive en avant-dernière position avec 10% d’opinions favorables fumeurs et non fumeurs confondus.

Les enseignements de l’enquête ? les Français ne croient plus du tout en l’efficacité des campagnes de prévention mais sont majoritairement pour l’interdiction du tabac. Car comment continuer de vendre un produit que l’on sait responsable de milliers de morts par an ? Pour les recettes fiscales bien entendu.