50% des bénéficiaires des minimas sociaux n’ont que 330€ de reste à vivre par mois

Devant consacrer près de 45% de leur revenu à des dépenses contraintes, 50% des allocataires de minimas sociaux n’ont plus que 330€ de reste à vivre par mois

 

11€ par jour, voilà ce qui reste à un allocataire des minimas sociaux sur deux en France dès lors que toutes les dépenses obligatoires ont été réalisées. Un chiffre qui émane d’une enquête réalisée par la Direction de la recherche des Affaires Sociales (DREES). 330€ pour faire autre chose que simplement payer ses factures diverses en alimentation, loyer et énergie. Un montant qui a été calculé en déduisant les dépenses “contraintes” du revenu disponible médian (910€ par mois).

Dans le détail, les allocataires consacrent près de 30% de leur budget mensuel à leurs frais de logement (soit tout de même 10 points de plus que l’ensemble de la population) ainsi que 4% pour les cotisations aux assurances hors santé et pour le remboursement d’emprunt hors achat de résidence principale.

 

8€ par jour pour les allocataires du RSA

 

A cette première enveloppe de dépenses, l’alimentation vient plomber un peu plus encore le revenu mensuel restant puisque les allocataires lui alloue 31% de leur budget contre 21% pour les reste de la population française. Ces allocataires sont pour la plupart des chômeurs en fin de droit qui doivent donc faire avec 330€ par mois pour payer le reste. Une reste à vivre de 11€ par jour donc qui tombe même à 8€ par jour pour les bénéficiaires du seul RSA.