L’Electronics Ban bientôt appliqué en Europe ?

electronic bans, compagnies aériennes, Etats-Unis, Europe

En mars dernier, les Etats-Unis ont voté l’ “electronics ban” afin de réduire les risques d’attaques terroristes à bord des avions. La plupart des appareils électroniques sont interdits en cabine pour des vols reliant 8 pays arabes.  Les Etats-Unis envisagent d’appliquer la mesure à toute l’Europe.

Il serait bientôt impossible de voyager en cabine avec son ordinateur portable, sa tablette, liseuse, lecteur DVD et Smartphone de taille importante à bord de la totalité des avions reliant les Etats-Unis à l’Europe entière. C’est la conséquence de l’ electronics ban voté en mars dernier par les Etats-Unis.

Pour l’instant, les passagers de neuf compagnies américaines volant vers et depuis 8 pays arabes et musulmans ne sont plus autorisé à garder avec eux en cabine les appareils électroniques dépassant 17cm. En cause, la taille de la batterie qui permettrait de dissimuler un engin explosif.

Des conséquences importantes en Europe

Les pays concernés par cette mesure sont l’Egypte, la Jordanie, la Turquie, le Koweït, l’Arabie Saoudite, le Maroc, les Emirats arabes unis et le Qatar. Une interdiction sitôt appliquée au Royaume-Uni également et qui a par ailleurs rajouté le Liban dans la liste des pays.

Mais l’administration de Donald Trump compte aller plus loin encore en étendant le champ d’application de cette nouvelle mesure à l’Europe entière. Et ce à un moment des plus cruciaux de l’année : la période estivale. Le rush des départs en vacances en avion depuis Paris, Barcelone, Londres, Berlin et consorts devrait être sérieusement perturbé par cette loi. En tout et pour tout, ce seraient non moins de 350 vols par jours qui seraient directement concernés par cette mesure. La clientèle loisir comme la clientèle d’affaires des compagnies aériennes effectuant les liaisons entre le Vieux Continent et le nouveau monde pourrait ainsi en pâtir directement.

Reste à savoir à présent qu’elle sera la réponse des compagnies aériennes européennes. Car Emirates Airlines, la plus importante compagnie en termes de trafic, a déjà divisé par 5 le nombre de ses vols vers l’Oncle Sam.