La Société Générale va supprimer 900 postes supplémentaires d’ici 2020

Société générale, licenciements

En réponse à une mutation du secteur mais aussi pour dégager plus de profits, la Société Générale a annoncé la suppression de 900 postes d’ici 2020. 

Les clients se rendent de moins en moins au guichet physique de leurs banques, préférant réaliser la majeure partie des opérations à distance, via Internet ou par téléphone. Cette baisse soudaine de fréquentation entraîne une mutation des grands établissements bancaires qui se retrouvent selon leurs dires en sureffectif.

Aussi, toutes les banques prévoient la fermeture d’au moins 25% de leurs bureaux. Les suppressions de postes suivent en conséquence. La Société Générale vient d’annoncer que le groupe allait supprimer 900 postes d’ici 2020 afin de réorganiser son activité mais surtout dans le but d’afficher de meilleurs résultats financiers qui seront fébrilement présentés par la direction aux tout-puissants actionnaires.

Mais la réalité est autre. Car en 2016 déjà, la Société Générale avait enclenché une première vague de licenciements, et non des moindres puisque 2 500 personnes se sont retrouvées sur le carreau. Avec ce nouveau round d’allègement de la masse salariale comme il est coutume de le dire dans certaines sphères, ce seront près de 3 500 personnes qui seront rapidement sans emploi.

Toujours les mêmes arguments économiques

Le DG de Société Générale, Frédéric Oudéa, voit le bon côté des choses tout en oubliant par la même occasion que l’on parle d’hommes et de femmes et non de chiffres : “Notre ambition est ainsi de générer une croissance supérieure, rentable, et durable”. Car l’homme s’est engagé sur un plan d’économie d’1 milliard d’euros sur trois ans, sur une augmentation du chiffre d’affaires de plus de 3% et sur une hausse de son bénéfice net à 6,50€ net par action.

Alors pour soigner ses comptes, la Société Générale active le levier classique et cynique de la réduction du coût humain. Mais que l’on se rassure, d’ici peu de temps, les actionnaires du groupe pourront toucher de juteux dividendes.