La réforme de la fonction publique bientôt en discussion 

Fonctionnaires, réforme fonction publique, Gérald Darmanin,

L’exécutif ouvre les discussions sur la réforme du statut et de l’organisation du travail des fonctionnaires avec les neuf organisations syndicales du secteur.  Au menu, quatre thématiques :  dialogue social, recours aux contractuels, rémunération au mérite et plan de départs volontaires.

Le gouvernement se lance dans un vaste chantier, celui de la réforme ou plutôt même de la refonte totale du statut des fonctionnaires en France. Après avoir lancé en début d’année deux axes de travail – la rémunération au mérite et la mise en place d’un plan de départs volontaires -, l’exécutif veut aller plus loin encore.

Et pour cela, la Direction générale de l’administration et de la fonction publique va entamer des discussions avec les organisations syndicales afin de tenter de trouver un accord sur quatre grands chantiers : la réforme du dialogue social, le recours plus soutenu aux contractuels, la rémunération au mérite et le plan de départs volontaires.

Les discussions s’annoncent houleuses, car ces quatre axes de réforme sont de nature à changer en profondeur le visage de la fonction publique. D’autant qu’Emmanuel Macron, alors candidat à la présidence, avait fait la promesse de supprimer 120 000 postes de fonctionnaire, de rétablir le jour de carence en cas d’arrêt maladie et de geler le point d’indice.

Et comme si cela ne suffisait pas à mettre le feu au poudre, Gérald Darmanin le ministre des comptes publics a déclaré face aux membres de la commission des finances au Sénat que “Tous les agents publics ne font pas 35 heures. Cela fait partie des anciens tabous que nous mettrons sur la table”.

Le dialogue entre l’exécutif et les organisations syndicales de la fonction publique sera particulièrement mouvementé. Il devait débuter en octobre, mais la date a été avancée à la mi-juin.