Macron et les aides sociales, chronique d’un divorce annoncé

Macron, aides sociales

Dans une vraie-fausse vidéo off, Emmanuel Macron dénonce l’inefficacité du dispositif des aides sociales. Selon lui un “pognon dingue” est dépensé sans que cela serve à quoi que ce soit. Une façon de préparer les Français à une nouvelle coupe budgétaire.  

Le rouleau compresseur libéral est en marche. Emmanuel Macron soigne sa droite autant qu’il le peut, à grands coups d’annonces et de mesures néo-libérales à faire pâlir de jalousie Sarko & co. Ne reculant devant aucun obstacle, le président veut dorénavant revoir le systèmes des aides sociales en France. Pour lui,  «On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s’en sortent pas». Une petite phrase qui fait grand bruit, le bruit que Macron et son entourage voulaient qu’elle fasse. Une façon grossière de préparer les Français à une réforme qui est en préparation et qui consistera à revoir le dispositif des aides sociales dans le pays. Par “revoir”, comprenez : couper, réduire, supprimer.

C’est Sibeth Ndiaye, la directrice de communication du président, qui a publié la vidéo sur Twitter, façon vidéo volée. On y voit le président se préparer tel un homme d’affaires avant une négociation capitale et répéter le discours qu’il va tenir devant le congrès de la Mutualité française. En tout cas les grandes lignes : «Je vais faire un constat qui est de dire: on met trop de pognon, on déresponsabilise et on est dans le curatif. Toute notre politique sociale, c’est qu’on doit mieux prévenir – ça nous coûtera moins, ensemble – et mieux responsabiliser tous les acteurs». Une manière pas très subtile donc de préparer l’opinion publique à voir se réduire les aides sociales et une manière de montrer que le chef de l’Etat ne recule devant rien, même devant ce qui fait le lit de la solidarité et de la fraternité. Le modèle social français n’a qu’à bien se tenir, Emmanuel Macron n’a pas dit son dernier mot.