Amazon licencie des salariés Gilets jaunes

Gilets jaunes, Amazon

Amazon a récemment entamé une procédure de licenciement à l’encontre de trois de ses salariés ayant soutenu les Gilets jaunes sur les réseaux sociaux.

C’est un licenciement qui est en train de faire grand bruit. Un licenciement pour “faute grave” décidé par le géant du commerce en ligne Amazon. La raison? Les trois employés concernés par la procédure ont soutenu le mouvement des Gilets jaunes sur les réseaux sociaux et auraient tenu des propos contre leur employeur.

A en croire les publications de ces trois jeunes salariés âgés d’un vingtaine d’années, les propos n’ont en rien l’air injurieux à l’égard d’Amazon. L’un donnait rendez-vous à ses collègues pour bloquer un entrepôt, l’autre motivait les troupes et le troisième appelait au renfort. Rien de véritablement agressif envers Amazon qui dans la lettre de licenciement envoyée parlait de propos « d’une singulière gravité […] en opposition totale aux valeurs de l’entreprise » et d’un manquement à leur « obligation de loyauté ».

En réaction, les salariés de cet entrepôt de Montélimar dans la Drôme ont organisé des débrayages.

Pour Habib Latreche, représentant syndical CGT sur le site de Douai: « Chez Amazon, la majorité des collègues sont sympathisants des Gilets Jaunes, quelques-uns sont activistes. La direction a pris la décision de les licencier pour en faire des cas exemplaires et dissuader les autres d’agir »