Près de 200 000 manifestants pour protester contre la réforme du service public

réforme service public, France

La grève nationale organisée le 9 mai pour contester la future réforme de la fonction publique a réuni près de 200 000 manifestants dans toute la France.

Alors que le ministre de l’Education nationale prévoyait approximativement 15% de grévistes dans les écoles primaires, la manifestation a réuni bien plus de personnes qu’escompté. Entre 110 000 et 250 000 manifestants ont défilé dans toute la France pour protester contre la réforme de la fonction publique qui prévoit deux grands volets : une refonte du statut de fonctionnaire et la suppression de 120 000 postes.

Un succès populaire qui a surpris le gouvernement. Il s’agissait d’ailleurs de la quatrième journée nationale d’action organisée en ce sens depuis le début du quinquennat. Mireille Stivala de la CGT expliquait par ailleurs qu’il s’agissait également de “la première fois que le gouvernement se retrouve confronté à toutes les organisations syndicales qui rejettent un projet de loi”.

Les neufs syndicats (CGT, CFDT, FO, FSU, Solidaires, Unsa, FA-FP, CFE-CGC, CFTC) étaient tous vent debout contre le projet de réforme envisagée par le gouvernement. Le recours aux contractuels figure ainsi en première ligne dans les intentions de l’exécutif qui cherche à réduire la voilure des dépenses publiques.

En tout et pour tout, non moins de 150 manifestations ont été organisées dans le pays pour ce qui ne représentait qu’une étape de plus selon les organisations syndicales bien décidées à remettre ça autant de fois que nécessaire.