La justice annule le plan social d’Air France-Hop

Le tribunal administratif de Melun a annulé la décision de plan social en cours chez Air France pour sa filiale Hop.

Une victoire peut-être temporaire pour les salariés de Hop la filiale d’Air France mais une victoire tout de même. Le tribunal administratif de Melun vient en effet d’annuler la décision d’homologation du plan de sauvegarde pour l’emploi de l’entreprise.

Et le motif de cette décision du tribunal est des plus claires puisqu’il est reproché à Air France un manquement en termes de reclassements : “Le tribunal reproche à la DIRECCTE (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) de ne pas avoir vérifié que la compagnie aérienne avait fait le nécessaire pour proposer des offres de reclassement. Même si dans les faits HOP a fait plusieurs propositions aux personnels concernés, sur le papier, il n’y en avait qu’une seule ” .

Le plan social baptisé ironiquement plan de sauvegarde pour l’emploi vise la suppression immédiate de 120 postes. A ce jour, il y a déjà eu 50 départs et 20 postes reclassés chez Hop ou Air France la maison-mère et 45 postes ont été déplacés d’un site à un autre.

La direction entend faire appel de la décision tandis que le climat social chauffe chez Air France. Les  syndicats de pilotes demandent  à être intégrés à Air France et menacent de faire grève.