Deux raffineries en procédure d’arrêt

Les grévistes ont donné l’ordre de stopper les machines des raffineries de Lavéra (Bouches-du-Rhône) et Grandpuits (Seine-et-Marne). Leur redémarrage, quand il sera décidé, prendra au minimum plusieurs jours.

Hausser le ton

« Après Lavéra, les travailleurs de la raffinerie de Grandpuits ont décidé d’engager l’arrêt des unités », a annoncé la CGT industries chimiques (Fnic) dans un communiqué. Car même si plus rien ne sortait des raffineries depuis le 5 décembre, et le début de la grève contre la réforme des retraites, celles-ci continuaient toujours à produire de l’essence, qu’elles stockaient dans leurs cuves. En effet, les grévistes se contentaient de bloquer les expéditions.

Mais face au silence du gouvernement, la CGT a « monté d’un cran », a assuré sur Emmanuel Lépine, secrétaire général de la Fnic-CGT. « On avait donné un ultimatum au gouvernement ; il n’a pas entendu, on fait ce qu’on avait prévu. Les procédures d’arrêt sont enclenchées, cela va prendre plusieurs jours », a-t-il prévenu. En effet, l’arrêt des machines est une opération lente et minutieuse, et jusqu’à cinq jours peuvent être nécessaires pour les stopper. (Un délai similaire sera nécessaire lors du redémarrage.)

Paralyser le marché intérieur

« Pas une goutte de produit ne doit sortir du site », exige la CGT, qui entend « bloquer les distributions d’hydrocarbures vers le marché intérieur ». Et puisque l’autre moitié de l’essence consommée sur le territoire provient des ports, la CGT appelle à une « opération ports morts » lundi prochainD’ores et déjà « les remorqueurs de Fos-sur-Mer ne branchent plus les bateaux sur le port pétrolier. Au Havre, c’est la même chose », se félicite le syndicat.

Toutefois, à moins de bloquer les dépôts, « l’approvisionnement des stations-service continuera d’être assuré, promet le gouvernement. Actuellement, seuls deux dépôts sur 200 connaissent des difficultés temporaires dans leurs expéditions, et tous les autres dépôts assurent normalement leur fourniture de produits vers les stations-service ».